Il était une fois l'Argentine - Dis le Tango ! Joue le Tango !

Danse le Tango ! - Joue des tambours !

Animations en milieu scolaire et associatif

L’association Cambalache travaille en concertation avec la DRAC Ile de France et la DASCO de Paris.

A obtenu l'agrément du Rectorat de Paris (DAAC-académie de Paris).

Agit en concertation avec la DAAC-Académie de Versailles.

A l'agrément au titre de la Jeunesse et de l'Education Populaire enregistré sous le N° 75 JEP 14-010.

Compte sur le soutien de l'Ambassade d'Argentine en France et de La Maison de l'Amérique Latine de Paris

Dis le Tango ! Joue le Tango !


Public : Classes de collèges et de lycées.

Objectif : Travailler avec un public d’élèves pour approfondir et illustrer les programmes scolaires, tout en pratiquant des activités ludiques, afin d'aboutir à la production d'un spectacle.

Durée : à planifier avec les établissements éducatifs. On peut organiser des interventions ponctuelles ou bien des animations hebdomadaires d'une durée de 16 à 20 heures.

Deux volets indépendants ou complémentaires sont proposés

Le volet musique (chant et percussions) : Il comporte un travail sur les rythmiques du tango. Il invite les jeunes à s’emparer des instruments de musique de leurs ainés (tambours, timbales, triangles, djembé, derbouka, daff, târ etc...) ou, le cas échéant, à fabriquer des percussions avec des objets détournés du quotidien (couvercle, récipients…) pour interpréter un « tango-candombé », un tango né des influences de la musique africaine. Le but est triple :

  • transmettre des savoirs musicaux, dans un souci d’échange culturel
  • valoriser l’héritage musical des jeunes participants ainsi que leur créativité
  • susciter une réflexion sur l'importance du brassage de cultures pour la création artistique, à partir de l’exemple du tango, un genre musical né des vagues d'immigrations en Argentine aux 19ème et 20ème siècles.

Le volet langue comporte :

  • une étude sur les différences entre l’espagnol d’Espagne et l’espagnol d’Argentine, à partir des textes entendus par les jeunes pendant le spectacle, permettant de prendre conscience qu’il existe une multitude de variantes de la langue espagnole.
  • un travail de diction et de prononciation tenant compte de l’accent d’Argentine, toujours à partir de textes du spectacle
  • une découverte de l’argot argentin, dont les paroles de tango regorgent d’exemples

  • Ecoutez les chansons jouées par les élèves :

  • Restitution publique le 02/04/2014 à la Mairie du 9e (Paris) lors de l’animation « Dis le Tango ! Joue le Tango » au Collège Lamartine.
  • 1) "Azabache"

  • 2) "El Humahuaqueño"


  • Intervention de 2h au collège Giacometti (Paris 13e) le 14/03/2014 "El Humahauqueño"
  • En savoir plus :

Danse le Tango !


Public : Classes de collèges et de lycées.

Objectif : Travailler avec un public d’élèves pour approfondir et illustrer les programmes scolaires, tout en pratiquant des activités ludiques, afin d'aboutir à la production d'un spectacle.

Durée : à planifier avec les établissements éducatifs. On peut organiser des interventions ponctuelles ou bien des animations hebdomadaires d'une durée de 16 à 20 heures.

Le projet : Le projet « Danse le Tango ! », initié par Juan Ramos, Directeur Artistique de la Compagnie Cambalache, se présente comme une animation artistique d’initiation à la danse Tango. Les séances visent à conduire et accompagner les jeunes à rencontrer la danse et les amènent à valoriser la culture. Il chercher à développer la perception, l’observation et l’écoute des jeunes, et à solliciter leur fantaisie et leur imaginaire par la pratique de la danse dans un objectif d’accès à la culture pour tous.

  • En ces temps de repli sur soi et de difficultés sociales, le projet « Danse le Tango ! » propose de positionner la danse à deux, ici le Tango, comme outil de socialisation et de valorisation qui permet d’apprendre à se rencontrer en se respectant et en respectant l’autre. En effet, le Tango, danse sociale issue du métissage, née dans les bas-fonds de Buenos Aires avant d’entrer dans les salons, permet de faire danser ensemble garçons et filles, jeunes et adultes d’origines et de cultures différentes.
  • « Danse le tango ! » s’organise et se développe sous la forme d’animations autour du Tango argentin, en direction des adolescents, jeunes de 10 à 18 ans, qui n’ont pas habituellement accès à ce type d’activités, par cloisonnement culturel, condition matérielle, difficultés sociales, etc…
  • Les principaux objectifs du projet « Danse le Tango ! » sont de favoriser le « vivre ensemble », la mixité, le respect filles-garçons au collège et au lycée, dans les quartiers populaires, à travers l’apprentissage d’une danse à deux, le Tango argentin, et de permettre à ces jeunes d'aboutir à la production d'un spectacle. Le Tango permet de faire danser ensemble garçons et filles, jeunes et adultes de tout âge, d’origine et de cultures différentes.
  • Ce projet de « sensibilisation » participe de la progression pédagogique de l’enseignant ou de l’équipe enseignante.
  • En savoir plus :

Joue des tambours ! en milieu scolaire et associatif


Public : Classes d’écoles élémentaires. Enfants de 6 à 11 ans.

Objectif général : Travailler avec un public d’élèves pour approfondir la conscience rythmique, tout en pratiquant une activité ludique, dans le but d'aboutir à la production d'un spectacle.

Organisation : 36 séances d’1 heure 30 réparties pendant l’année scolaire et selon le rythme de l’ARE : il se déroulera le vendredi de 15h à 16h30. L’organisation est adaptable aux contraintes et besoins des établissements.

Le volet percussion et chant en milieu associatif correspond au volet musique du prijet mené en milieu scolaire.Le volet percussion en milieu associatif (ou maisons de quartier) insistera sur les objectifs suivants :


Objectifs :

  • Développer des compétences sociales chez les jeunes : jouer d'un instrument en groupe, écouter l'autre, exprimer un point de vue, trouver sa place dans un ensemble, affiner un jugement esthétique…
  • Transmettre des savoirs musicaux et encourager à plus long terme la pratique musicale en amateur.
  • Amener les jeunes vers des « objets culturels » qui ne relèvent pas forcément de leurs habitudes de consommation ou de la mode.
  • valoriser les savoirs autour des instruments de musique propres aux familles des jeunes ciblés par le projet.

Des temps de restitution finaux devraient valoriser le travail de tous les jeunes participants, en fin de projet. Les jeunes participeront à l’interprétation publique d’un tango-condombé, avec le chanteur Juan Ramos et les musiciens du spectacle. Ils assureront la partie percussion du morceau et les chœurs chantés, dans la langue d’origine.


Ecoutez un enregistrement du travail effectué pendant une séance:

  • Animation pendant les vacances de la Toussaint 2014 au Centre d'Animation Hébert (Paris 18ème)

  • En savoir plus :

    Il était une fois l'Argentine


    Public : Etablissements scolaires

    Objectif : Favoriser les liens entre les établissmeents scolaires et les structures culturelles pour permettre au plus grand nombre d'appréhender la création contemporaine

    Durée : Année scolaire 2014 - 2015.

    La résidence d'artiste met en oeuvre 3 démarches fondamentales et indissociables de l'éducation artistique et culturelle:

    • la rencontre avec une oeuvre et la découverte d'un processus de création;
    • la pratique artistique, la pratique culturelle, et la mise en relation avec les différents champs du savoir;
    • la construction d'un jugement esthétique;
    • Résidence d'artiste « Il était une fois l’Argentine », est un projet de résidence territoriale en établissement scolaire. Le temps d’une année scolaire, il s’installe au collège La Vallée d’Épinay-Sous-Sénart. « Il était une fois l’Argentine » s’organise et se développe sous la forme d'animations et d’interventions menées par des artistes autour de la culture argentine, très variée de par ses différentes origines et son histoire. Ce projet est pensé en direction des élèves qui n’ont habituellement pas accès à ce type de rencontres, par cloisonnement culturel, condition matérielle, difficultés sociales, etc.

      « Il était une fois l’Argentine » s’inscrit dans une dynamique de transmission de culture, d’échange de savoirs artistiques et de lutte contre le repli sur soi dans les quartiers..


      Au sein de la résidence, les artistes de la Compagnie auront pour mission d’aborder dans un langage adapté les étapes de l’élaboration de leur(s) œuvre(s). Ils joueront un rôle de médiateur en témoignant de leurs expériences artistiques et de leurs savoir-faire et ils répondront à toutes les interrogations des élèves suscitées par leur travail, et aideront ces derniers dans toutes les étapes nécessaires à la production d'un spectacle.


      Le projet « Il était une fois l’argentine » se propose donc de fédérer tous les publics et ainsi favoriser le « vivre ensemble », la mixité et le respect de l’autre. Le projet permettra également une sensibilisation artistique, une valorisation d’une culture étrangère ainsi qu’un accès à la culture pour tous.